Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/12/2010

Les emplois verts : le nouveau défi de l’Europe en matière d’emploi

Par jphilipg.jpg

Les 6 et 7 décembre derniers, le Conseil de l’Union Européenne s’est réuni à Bruxelles autour des thèmes « Emploi, politiques sociales, santé et consommateurs ».  L’emploi, pilier de la Stratégie EU 2020, a été une fois de plus au cœur des discussions. En effet, la Stratégie prévoit le passage à une économie à faibles émissions de CO2 et le Conseil – dont particulièrement la ministre belge Joëlle Milquet – s’est employé à pointer les défis majeurs de cette ambition et à identifier certains outils indispensables à sa bonne réalisation.

 

Les emplois verts ne doivent en effet pas « se résumer à un slogan pour la prochaine décennie ». Ils ont d’ailleurs été reconnus par l’Union comme un facteur majeur de croissance pour les prochaines années, à condition de réellement les encadrer et favoriser leur développement.

 

Tout d’abord, il s’agit pour les Etats de mieux faire correspondre offre et demande de travail en anticipant les besoins du marché. Ceci grâce à l’utilisation d’indicateurs performants et pertinents, d’une part, et à un travail de concertation avec toutes les parties prenantes, d’autre part. Pour ne pas se disperser, il s’agira de cibler les secteurs à fort potentiel afin de pouvoir adapter les formations proposées aux jeunes, aux demandeurs d’emploi et aux personnes en reconversion professionnelle.

 

Par ailleurs, la qualité des emplois verts pose encore question. Certains secteurs comme le recyclage sont parfois à l’origine d’emplois précaires, et donc dangereux pour les personnes peu qualifiées. Il est intéressant de noter qu’on envisage ici les emplois verts sous l’angle de la basse qualification et non de la recherche, comme c’est souvent le cas.

 

Les emplois verts peuvent pourtant représenter un gisement d’emplois pour tous, du moins qualifié au plus qualifié, à condition de bien prendre en compte tous les enjeux qui y sont liés : formation, information, implication de tous les acteurs économiques, qualité des emplois, financement, indicateurs etc.

La transition vers une économie bas carbone est aujourd’hui considérée par l’UE comme une condition à la sortie de la crise et au développement des pays européens pour les dix prochaines années. Mais le défi reste de taille. Alors que des pays comme la Belgique ou la France ont déjà pris le « chemin du verdissement », comment l’Europe va-t-elle promouvoir le développement de ces nouveaux emplois dans les 27 Etats Membres ?

Lisa Barutel, Pour la Solidarité

Commentaires

la criiiiiiiiise

Écrit par : Quelforum | 25/12/2013

Les commentaires sont fermés.