Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/02/2010

DECROCHAGE SCOLAIRE : UNE PRIORITE !

 

Le Gouvernement fédéral et le Gouvernement bruxellois viennent d’envisager des pistes de solutions concertées pour enrayer efficacement l’insécurité.
La lutte contre le décrochage scolaire figure parmi les priorités.

Pour La Solidarité se réjouit que cette problématique soit réellement prise en compte par les pouvoirs publics et profite de cette initiative pour rappeler que la lutte contre le décrochage scolaire est un combat de tous les jours, initié depuis longtemps par de nombreux acteurs. Un dialogue ouvert et constructif promet donc de grandes avancées en la matière.

Bruxelles n’est pas la seule à mener ce combat. Nos voisins européens doivent faire face à des difficultés et à des conséquences similaires aux nôtres. Un jeune qui quitte précocement les bancs de l’école subit bien entendu des retombées néfastes d’un point de vue tant économique que social, mais c’est aussi la société dans son ensemble qui est affectée par le phénomène. L’actualité de ces dernières semaines nous rappelle cette réalité.

Au sein de l’Union européenne, les jeunes qui ont décroché représentent environ 15% de jeunes de 18 à 24 ans. Dans le nouveau cadre stratégique « Education et formation 2020 » adopté par le Conseil en mai 2009, l’UE entend réduire ce taux de 10% d’ici à 2020.

L’été passé, la France, par le biais de Martin Hirsch, Haut commissaire à la Jeunesse, a lancé différentes expérimentations, notamment dans le Nord-Pas-de-Calais où l’on compte 10 000 jeunes qui sortent du système en cours d’année. Une convention a été signée en ce sens entre l’Etat et la région.

On constate donc que la Belgique n’est pas la seule à vouloir lutter contre le décrochage. Dès lors, pourquoi ne pas envisager un « partage de bonnes pratiques » entre acteurs de divers pays européens ? Un moyen efficace d’apporter des réponses concrètes en Région bruxelloise. Car les réponses déjà formulées sur le terrain bruxellois ne demandent qu’à être enrichies par des expériences étrangères.

Pour rappel, différentes associations – Pour la Solidarité, le Rotary Club de Bruxelles, SOS Jeunes et Solidarité Savoir- collaborent depuis plus de trois ans avec les pouvoirs publics et la société civile pour lutter contre la déscolarisation. En 2007, notre consortium a créé le site www.jaccroche.be. Il constitue un outil à disposition des jeunes bien entendu, mais il s’adresse également aux parents et aux professionnels désireux de connaître les pistes de solutions possibles.

Elles sont nombreuses et ne demandent qu’à être diffusées. Aussi, Pour la Solidarité s’engage à rassembler tous les acteurs intéressés pour proposer des solutions concrètes et porteuses de résultats.

 

Denis Stokkink 1.JPGDenis Stokkink
Président de Pour la Solidarité (denis.stokkink@pourlasolidarite.eu)

 

 

Les commentaires sont fermés.