Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/02/2010

Enfin la rentrée pour les commissaires européens !

Hier, c’est sans grande surprise que le Parlement européen a investi la nouvelle Commission pour un mandat de cinq ans par 488 voix (contre 137 et 72 abstentions).

Après une longue période de vacance et alors que l’Union européenne affronte une des crises économiques les plus graves de son histoire, la Commission doit maintenant faire face à de lourdes tâches, notamment réussir la sortie de crise. M. Barroso a donc sans grande surprise placé le retour de la croissance économique au cœur de son action. On notera cependant que le développement durable ne fait pas partie des grandes priorités annoncées.

« Coalition d'hypocrites »

La Commission nouvellement élue doit d’ores et déjà faire face à des critiques, parfois acerbes. Elles concernent notamment son manque d’action face à la situation difficile endurée par certains Etats membres. La Grèce par exemple affiche des déficits publics très importants qu’elle semble devoir affronter seule.

Ce n’est pas tout. Lors d’une intervention remarquée, le co-président du groupe des Verts/ALE, Daniel Cohn-Bendit, a qualifié ses collègues eurodéputes PPE, socialistes et libéraux de « coalition d'hypocrites ». Tous, affirme D. Cohn-Bendit, auraient voté pour une Commission qu'ils ne soutiennent pas vraiment. Alors que, selon lui, le nouveau collège ne dispose ni d’une forte volonté politique, ni de solutions ambitieuses pour sortir de la crise.

Les prochains mois nous diront si la Commission est à la hauteur des défis qu’elle a fixés.

Les commentaires sont fermés.